Investir dans l'immobilier aux usa

Investir dans l’immobilier aux USA, est-ce une bonne idée ? Découvrez sur ce site tout ce que vous devez savoir à ce sujet !

Contactez un spécialiste !

Email:info@usa-immo.com
Visitez : https://www.usa-immo.com

Pourquoi investir dans l’immobilier aux USA ?

Les États-Unis sont sans doute l’une des destinations les plus prisées des vacanciers du monde entier. À part les touristes, beaucoup y tentent leur chance en espérant faire fortune. Si vous aussi vous souhaitez goûter au rêve américain, c’est le bon moment d’investir dans l’immobilier aux USA. Vous pouvez facilement acquérir une belle maison pour ensuite le louer. La location est un business très rentable aux USA.

La crise immobilière aux USA dans les débuts du XXIe siècle

Avant le XXIe siècle, les banques américaines n’accordaient des crédits immobiliers qu’aux familles riches capables de rembourser leurs prêts. Mais depuis les années 2000, les banques étaient plus souples et décident de donner une chance aux familles plus modestes. C’est même devenu une politique prioritaire du gouvernement d’encourager les banques à fournir du crédit à la population.

Le seul souci c’est que les banques commencent à avoir des doutes pour leur assurance, elles proposent alors des crédits avec un taux d’intérêt très élevé en allongeant l’échéance pour préserver la santé financière des créanciers. Cette offre attire la population du fait qu’elle peut enfin devenir propriétaire tout en faisant de l’économie dans les premières années. De plus, le prix de l’immobilier augmente d’année en année, l’emprunteur peut ainsi gagner en plus-value à la revente de son bien dans le futur. Pour se sortir d’un cas de défaut de paiement, les banques misent sur la hausse des prix de l’immobilier et la mobilisation de créances. En 2006, les crédits dits subprimes concernaient le quart des prêts immobiliers.

Le système semblait fonctionner à merveille, avec comme condition l’augmentation constante de la valeur de l’immobilier, sauf que le pire est arrivé. Avec la facilité de crédit et l’augmentation de la demande, des constructions se sont multipliées en abondance, jusqu’à ce que l’offre dépasse la demande, le prix de l’immobilier américain connait alors une chute vertigineuse, un effondrement de taille.

De son côté, les taux d’intérêt des banques ont passé de 1 à 5,25 % en un an, entre 2005 et 2006, ce qui fait que les clients subprimes se sont vite retrouvés dans une situation d’incapacité de remboursement.
En 2007, les taux des crédits atteignent le chiffre record de 15 %. Pour s’en sortir, les banques proposent des shorts sales ou des foreclosures, en français des ventes à découvert ou des saisies de bien. Dans les cas de short sale, l’emprunteur qui vend son bien doit attendre l’accord de sa banque concernant le prix. Dans le cas de foreclosure, c’est la banque elle-même qui vend sa saisie.

La crise perdure, les clients subrpimes deviennent de plus en plus insolvables, l’offre dépasse largement la demande et les établissements bancaires n’ont d’autres choix que de vendre à perte.
À l’été 2007, la crise bat son plein, elle bouscule les cours boursiers. La crise de confiance s’installe entre les banques et les clients, ces derniers décident de retirer leurs économies, du coût les banques se trouvent sans réserve.

Fin de crise : un marché immobilier en pleine santé

Pour faire face à la crise des subprimes, le gouvernement américain a mis en place des mesures pour redonner vie à l’économie nationale et même mondiale. Cependant, la crise a fait des ravages dans beaucoup d’États, en 2010, on comptait encore environ 5000 saisies par mois en Floride. Grâce à la reprise macroéconomique, le prix du marché immobilier retrouve sa croissance constante jusqu’à devenir stable de nos jours.

Les raisons d’investir dans l’immobilier aux USA

Aujourd’hui, les États-Unis connaissent un taux de croissance de 2,5 % avec un taux de chômage de 5,6 %. Cela ne fait aucun doute, les États-Unis restent toujours la première puissance économique mondiale. Le rêve américain reste toujours réalisable, c’est pourquoi vous ne devez jamais renoncer à votre projet d’investir dans l’immobilier aux USA.

En matière d’investissement, les États-Unis ont un taux d’imposition faible comparé à celui des pays de l’Europe. Les investisseurs sont encouragés et aidés par le gouvernement américain avec des conditions plus avantageuses. De nos jours, il est facile de trouver des biens à prix abordables malgré la baisse de l’offre depuis une dizaine d’années.

Comme dans tous les pays du monde, le marché de l’immobilier connait des disparités entre les villes, mais l’investissement locatif reste une belle affaire à saisir aux USA, ce ne sont pas les belles propriétés qui manquent. D’ailleurs, la loi américaine est plutôt du côté des propriétaires, le rapport loyer/prix reste favorable.

Comment investir dans l’immobilier aux USA ?

Acquérir un bien immobilier en tant que ressortissant étranger

Aux États-Unis, un ressortissant étranger peut facilement acquérir un bien immobilier. Vous pourrez choisir tous les types de biens que ce soit une maison, un appartement et autres, sauf les coopératives d’habitations qui sont réservées aux Américains.
Pour acheter un bien immobilier, les conditions ne sont pas difficiles. Il vous suffit d’une autorisation de résidence permanente ou de citoyenneté. Un ITIN ou numéro d’identification du contribuable à demander auprès de l’autorité fiscale américaine vous sera exigé par les autorités américaines.

Les étapes à suivre pour acheter un bien

Aux États-Unis, pour acquérir un bien, vous devez passer par une agence immobilière. Vous pourrez même choisir une agence immobilière en France qui se chargera de vous mettre en relation avec les acteurs locaux. Si vous êtes à l’aise avec l’anglais, l’idéal est de faire appel à une agence locale, les démarches sont ainsi plus aisées bien qu’elles soient assez différentes de la nôtre.

Les étapes de l’acquisition du bien se font avec l’aide d’un agent immobilier appelé real estate agent aux États-Unis. C’est lui qui vous représentera dans les démarches. Une fois que vous avez trouvé le bien à acheter, la première étape concerne la rédaction d’une offre. Cette dernière doit mentionner plusieurs éléments comme le prix d’acquisition, les modalités de paiement, le dépôt initial, etc. Vous devez ensuite signer, parapher et transmettre l’offre à votre agent certifié. L’étape suivante est la finalisation de l’achat si le vendeur est en accord avec vous, elle consiste à signer l’acte notarié.

Le prix de l’immobilier aux USA

Le prix du marché de l’immobilier est en constante augmentation depuis la fin de la crise des subprimes. Depuis 2015, les prix ont connu une hausse de 44 %. Cependant, les tarifs appliqués sont moins chers qu’en France. Pour vous donner un exemple, le tarif moyen du mètre carré en ville aux États-Unis est de 2350 euros environ. Bien évidemment, ce tarif varie en fonction de la zone géographique, de la période de l’année, etc.

Dans quelle région investir dans l’immobilier aux USA ?

Investir dans l’immobilier comprend des risques, même aux USA. C’est pourquoi vous devez bien choisir la ville où vous souhaitez investir. Si c’est la première fois que vous vous rendez aux États-Unis, on vous conseille d’investir en Floride, plus précisément à Orlando. La région connait un fort dynamisme en matière d’emploi, ce qui est favorable pour le marché immobilier.

Foire aux questions

Vous souhaitez en savoir plus au sujet de l’investissement immobilier aux Etats-Unis, découvrez les articles suivants :

Les foreclosure aux USA qu’est ce que c’est ?

 

Comprendre la crise des subprimes aux Etats-Unis

Quel rentabilité pour un investissement locatif aux USA ?

Investir dans l’immobilier locatif en Floride une bonne idée ?

Quel fiscalité pour les investisseurs immobilier aux USA ?

Prêt à passer à l'action

Ce blog est purement informatif, je ne propose donc pas de conseil et d’accompagnement, si vous souhaitez investir aux USA, je vous recommande de faire appel à François.